dimanche 25 mars 2012

Fin de semaine difficile

  • Jeudi 22 après-midi : Conférence à l'Ecole Normale Jean-Paul II, où le bilan de notre prestation est bon, où la transmission de démarches pédagogiques laisse espérer, où les réactions des étudiants laissent penser que notre animation influencera (même un minimum !) leurs pratiques de classe... Mais quand on connait le poids de la hiérarchie et ses valeurs, nous pouvons douter ! Par exemple, lors d'une visite d'une BCD Centrafricaine, lors d'une séance où les élèves réagissaient et étaient très dynamiques, acteurs de leurs apprentissages, l'enseignant s'est fait démonté par la hiérarchie parce que sa séance manquait de discipline ! Heureusement que nous l'avons soutenu...
  • Vendredi 23 matin : Invitation aux cérémonies de la célébration de la Journée Internationale de la Francophonie, sous la présidence de Son Excellence Madame la Ministre. Que dire ? J'y représentais le Directeur de Charles de Gaulle qui était lui engagé auprès d'un organiste à l'école... J'y allais pour la remise des prix pour les travaux menés en classe lors de nos interventions en production d'écrits. Et bien, j'aurai pu rester dans ma classe auprès de mes élèves... Beaucoup de protocoles, belles productions il est vrai - chants, danses, match de hand-ball,... - mais peu en lien avec la Francophonie !

  • Samedi 24 matin : Travail au Lycée.
  • Samedi 24 midi : Tablée de 13 - que du bonheur ! - chez Christian, très arrosée !
  • Samedi 25 soir : Grosse fête pour les 30 ans d'Ambroise, très arrosée, pour passer quelques heures encore ensemble - elles sont toujours bonnes à prendre, ces heures ! -, sur les 263 000 d'une vie de trentenaire ! Nous aurons partagé 26 300 heures proches les uns de l'autre, soit 10% ! Et j'espère que cela ne s'arrêtera pas avec le départ définitif de Catherine et Ambroise pour la France !
  • VIVEMENT LUNDI ! VIVEMENT LA CLASSE...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire