dimanche 31 mars 2013

Tension socio-politique N°09

Petit cours simplifié de socio-politique
Cela avance !!!
Lire aussi "Chronique d'un coup d'état"
Dixit centrafrique-presse, jeuneafrique.com, acap-cf.info & journaldebangui.com
* 31/03/2013 :
Sous le soleil de plomb et un beau ciel bleu, ce dimanche de Pâques se déroule dans le calme. La voiture et les deux-roues - toujours présents - ont redemarré en attendant la reprise du travail ; Moïse les lave et les bichonne : cela lui passe les nerfs et le temps !
Le Président lance un appel patriotique à ses opposants et les appelle à revenir et s'engager dans un travail collectif, sans "chasse aux sorcières", pour reconstruire le Centrafrique. De plus, il annonce que les pilleurs pris sur le fait seront traduits devant les tribunaux. Enfin la fin ?
A 22h00, le Nouveau Gouvernement d'Union Nationale est nommé
* 30/03/2013 :
Des collègues font leurs courses en ville, enfin... La vie reprend ses droits ! La situation se normalise, le gouvernement devrait bientôt être nommé. Selon la Croix-Rouge, les difficultés alimentaires et sanitaires pointent le bout de leur nez, faute de vivres et de médicaments : famines et épidémies sont annoncées ainsi que les aides, heureusement ! La reprise économique, politique et administrative est annoncée pour le mardi 02 avril.
* 29/03/2013 - férié : anniversaire de la mort de Bathélémy Boganda, père fondateur de la RCA - :
La ville s'apaise, la situation se calme. La CEEAC prépare un sommet pour traiter le dossier RCA. Le Président Miche Djotodia, lors d'une conférence de presse, annonce ses lignes pour conduire le pays et qu'il ne serait peut-être pas candidat aux prochaines élections présidentielles. La Croix-Rouge a déjà "ramassé" 78 morts dans les quartiers de Bangui. Le Président déchu demande l'asile au Bénin.
* 28/03/2013 :
Bangui retrouve ses habitudes, lentement, essuyant encore quelques tirs sporadiques ! L'Eglise appelle au respect de la laïcité. Les premiers ressortissants regagnent la France par le vol régulier d'Air France.
Arrêt d'un pilleur par la Séléka
* 27/03/2013 :
L'ex-Premier Ministre est reconduit. La Séléka tente de reprendre la situation en main et de faire régner l'ordre et la loi. Des patrouilles mixtes (Séléka/FACA) et françaises sillonnent en ville pour sécuriser chaque quartier : travail de longue haleine. Le Pape François prie pour que la situation en RCA se calme.
Séléka en ville
* 26/03/2013 :
La Constitution est suspendue, l'Assemblée Nationale et le Gouvernement sont dissous. La vie reprend, très très doucement malgré la continuation des agressions en ville !
Séléka devant le Palais de le Renaissance.
* 25/03/2013 :
Pillages, exactions dans Bangui. Michel Djotodia - chef de la Séléka - s'autoproclame Président de la République Centrafricaine.
Monsieur Michel Djotodia, 7ème Président de la RCA.
* 24/03/2013 : 
08h00 : PREMIERS COUPS DE FEU EN VILLE !  Impressionnant : tirs de canon, rafales de mitraillettes ! Et cette fois, oui Antoine !, je les entends de la maison !
Pillage du Palais de la Renaissance, Palais Présidentiel.
05h55 : Ce dimanche, lever à 06h00 puisque le coucher s'est fait à 21h00, faute d'électricité ! Je profite de mon groupe électrogène ce matin pour recharger téléphone, talkie-walkie de sécurité, téléphone..., remettre le réfrigérateur en froid, lire mes courriels et mettre ce blog à jour !
Beaucoup de propos, rumeurs...
Arrivée de la Séléka à Bangui.
Ce qui est sûr, c'est que la Séléka est à Bangui - tout au moins à PK12, l'entrée nord de la ville -, qu'il n'y a ni électricité - depuis hier 13h30 - ni eau - coupure ce matin 07h00 -, que la ville est tendue, la population fébrile, la situation confuse, qu'il y a beaucoup de mouvements... Mais le tout reste calme, sans coups de feu, sans violence !
Niveau politique, tout se bouscule aussi : des soutiens militaires sont annoncés et arrivent, des réunions sont programmées, mais là aussi, il faut calmer le jeu et couper court aux rumeurs quant aux départs des uns, les désirs des autres, les actes des derniers...
Premier dîner aux chandelles...

1 commentaire:

  1. Bpn, tu as l'air plutôt calme, mais ça doit être inquiétant quand même !!!
    On entend parler de pillages ici…
    J'espère que ça se passe bien dans ton quartier !
    Continue à donner des nouvelles.
    Bises et courage à toi
    François

    RépondreSupprimer