lundi 15 avril 2013

Tension socio-politique N°12

Petit cours simplifié de socio-politique
Suites sombres !
* Lundi 15 :
- Le CNT élit son bureau : 1 président, 1 vice-président, 2 questeurs et 2 secrétaires parlementaires.
- Situation encore tendue : des dizaines de cadavres suite aux "combats" dans certains quartiers du week-end passé. Normalement, il s'agissait juste de désarmer la population pour calmer la ville. Heureusement, un contingent de 1000 soldats FOMAC (militaires des pays d'Afrique Centrale) devrait bientôt arriver pour aider les forces gouvernementales à imposer l'ordre et la sécurité.
- Réunion au LFCDG avec SE l'Ambassadeur de France en RCA : réponses - plus ou moins rassurantes - aux questions nombreuses des collègues, interrogations pédagogiques ou sécuritaires.
* Dimanche 14 : Encore des quartiers de Bangui à éviter à cause de l'insécurité, d'exactions et autres agressions ! Parfois, des Banguissois - victimes eux-aussi de braquages, pillages, vols, viols, menaces... - se révoltent d'où des échanges de tirs nourris... Mon gardien a dormi dans son champs et est arrivé très en retard aujourd'hui : il a aussi filé en pirogue au Congo - laissant famille, femme et enfants - car des militaires ramassaient tous les hommes de son quartier. Enrôlement ? Embrigadement ? Recrutement forcé ? Contrôles ? Emprisonnement ? Désarmement ?
* Samedi 13 :
- Depuis quelques jours, la Séléka tente de pacifier le pays ; en effet, elle est composée de plusieurs courants qui, maintenant, ne s'entendent plus - aaaah, pouvoir pouvoir ! -. Donc, après un calme très relatif revenu à Bangui, le pouvoir tente d'imposer l'ordre dans le pays.
- D'autre part, Michel Djotodia a été élu - et gagne ainsi de la légitimité - par le Comité National de Transition - on revient au CNT en lieu et place du CST - : discours, accords, engagements... Le Centrafrique a donc un nouveau Président élu, pas au suffrage universel mais par une instance représentant la société centrafricaine et reprenant toutes ses composantes - 105 sièges au lieu des 97 annoncés -. Cette élection et les engagements de SE M Djotodio font partie des conclusions et obligations de la réunion de la CEEAC provoquée suite au coup d'état.
- Et moi, dans toutes ces histoires, je refais mon carnet d'adresses : je connais 3 des hauts fonctionnaires nommés et membres du CNT...
* Vendredi 12 : Réunion de travail pour le 1er degré - nouvelle rentrée du 13/05/2013 et dossier à rendre aux familles des élèves définitivement partis -. Sinon, cela se calme : encore quelques tirs, mais bien moins qu'auparavant. La tension est montée d'un cran au LFCDG car des collègues, épuisés, excédés, fatigués, angoissés n'en peuvent plus ! A quand le retour ? Nous, à l'école, sommes en congés dès ce jour ; des enseignants quittent le pays jusqu'au 13/05/2013.
Manifestation mortuaire : un moto-taxi a été tué pour voler sa moto !
* Jeudi 11 :
- Dans le pays et la ville : enlèvements - anciens dirigeants, autres -, règlements de compte, exactions, agressions, menaces, désarmement parfois ardu, difficultés politiques - membres du CST, oppositions, diaspora -, chasse aux vrais/faux rebelles, membres de la Séléka ou non,... Bref, l'insécurité, parfois la terreur, règne toujours !
- A la maison, tout va pour le mieux. On a même créé une mare pour les canards : surréaliste et totalement décontextualisé des tensions du pays : mais il faut bien se protéger, physiquement et moralement !
Monsieur et Madame, au bord de leur mare - piscine percée reconvertie -.
* Mercredi 10 : Réunion des professeurs au LFCDG : très émouvante mais aussi remontée car les collègues relèvent des situations graves et douloureuses, s'interrogent sur la pertinence de décisions et se demandent ce qu'il va falloir pour qu'une solution efficace soit élaborée.
Non, ici, la vie n'est toujours pas un long fleuve tranquille !
- Donc : les élèves de 3è, 2nde, 1ère et Terminale ont repris les cours, avec les risques connus et une situation déjà grave sur une élève.
- Ensuite : les élèves de CP à la 4è reprendront le 13 mai 2013.
Pouvons-nous quitter le pays sans risque administratif ?
Les syndicats sont entrés en lice pour apporter cette réponse, entre autres !
- Enfin, les élèves de maternelles reprendront en septembre 2013.
* Mardi 09 avril : Nous entrons dans une période tout autant sombre... (Suite sur "tension socio-politique N°11°).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire