jeudi 29 août 2013

Etrange et ambigü paradoxe

Tel Louis XVI, cloitré dans sa tour d'ivoire, à Versailles et n'entendant pas le peuple gronder, mon ressenti, mon analyse sont étranges.
Protégé dans la "forteresse" où même les nouveaux hommes forts se réunissent et se réfugient - ayant pour certains chambre permanente -, ma vie passe, oisivement, agréablement...
Je le mérite bien !
Déjà, la dualité de la vie, de chaque côté de la haute clôture, me gênait mais là, avec les derniers événements, leurré par ma vie protégée, privilégiée et sécurisée, je me sens mal-à-l'aise !
Parfois...
 La piscine pour nous : çà change les idées !
Une bière à la paillotte : çà détend !
Nager, çà déstresse !
Un bain de soleil, çà calme !
Parfois...
Concert acoustique avec cocktail au bord de la piscine, çà délasse !
J'avoue qu'il est bon, parfois..., d'être de ce côté du barbelé !
Il est vrai que, reprenant le travail lundi prochain, j'ai besoin de me reposer, et que je ne dois plus prendre de risques en restant seul, isolé...
En fait, cela fait des vacances avant la rentrée, congés quelque peu imposés !
Le Peuple s'exprime, gronde, agit et réagit, peut-être instinctivement, et je ne dois pas me retrouver seul face à tous, même si à priori, je suis plutôt de leur côté !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire